lundi 18 novembre 2019

SANTERIA DIVINATION IFA

SANTERIA DIVINATION IFA MEDIUM VOYANT PAPA NABIL

 

La Santeria ( Regle de Osha et Ifa) est inscrit en 2008 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO

Le système de divination Ifa, qui s’appuie sur un vaste corpus de textes et de formules mathématiques, est pratiqué par les communautés Yoruba et par la diaspora africaine des Amériques et des Caraïbes. Le mot Ifa désigne le personnage mystique d’Ifa ou Orunmila, considéré par les Yoruba comme la divinité de la sagesse et du développement intellectuel. Contrairement à d’autres formes de divination de la région qui ont recours à la médiumnité, la divination Ifa ne repose
pas sur les pouvoirs oraculaires d’une personne. Elle se fonde sur un système de signes interprétés par un devin, le prêtre Ifa ou babalawo, littéralement « le père des secrets ». Le système de divination Ifa est employé chaque fois qu’une décision importante, individuelle ou collective, doit être prise.

Le corpus littéraire de l’Ifa, appelé odu, comprend 256 volumes divisés en vers appelés Ese ou Oddu dont on ne connaît pas le nombre exact car il augmente continuellement (il y a environ 800 ese par odu). Chacun des 256 odu a sa signature propre divinatoire, déterminée par le babalawo à l’aide de palmes sacrées et d’une chaîne de divination. Les ese, considérés comme la partie la plus importante de la divination Ifa, sont chantés par les prêtres dans une langue poétique. Ils sont l’expression de l’histoire des Yoruba, de leur langue, croyances, cosmovision et préoccupations sociales contemporaines. La connaissance de l’Ifa a été préservée au sein des communautés Yoruba et transmise parmi les prêtres Ifa.

Sous la pression religieuse et l’influence du colonialisme, les croyances et pratiques traditionnelles ont été l’objet d’une véritable discrimination. Les prêtres Ifa, pour la plupart très âgés, n’ont que des moyens modestes pour maintenir la tradition, transmettre leurs connaissances complexes et former de futurs praticiens. On assiste de ce fait à un désintérêt croissant des jeunes et des Yoruba pour la pratique et le recours à la divination Ifa, désintérêt qui s’accompagne d’une intolérance grandissante à l’égard des systèmes traditionnels de divination en général.

Pratiquée par les Yoruba et les pratiquants de la Santeria dans le monde, la divination de Ifa repose sur un système complexe de signes rassemblés dans un corpus littéraire et interprétés par un devin pour guider les décisions individuelles ou collectives importantes. Ce corpus recèle un trésor de connaissances sur l’histoire, la philosophie, la médecine et la mythologie yoruba.

 

CONTACTS

Tel / Whatsapp: 00229 91486697
Mail: professeur.nabil@outlook.fr

Sites

http://aidegratuite.canalblog.com
https://sites.google.com/site/mediumvoyantpapanabil/
http://voyancepure.onlc.eu/

 https://mediumvoyantnabil.wordpress.com/


vendredi 15 novembre 2019

YEMAYA OLOKUN DIVINITÉ MÈRE SANTERIA

YEMAYE OLOLKUN SANTERIA DIVINITE

YEMAYA OLOKUN DIVINITE MERE SANTERIA

 

 

Yemayá est un orisha féminin, c’est la mère de tous les fils et de toutes les filles de la planète. Elle représente l’utérus de toute espèce et la source de la vie. Elle symbolise donc la fertilité et la maternité. C’est Orisha de tête qui à la fin a reçu la domination sur la surface des mers et c’est pourquoi elle est symbolisé par les vagues de la mer, sa danse simule leurs mouvements.

 

Yemayá est née quand Olofin a décidé de créer le monde après qu’il ai étouffé le feu originel avec de l’eau, ce qui donne à penser que Yemaya est aussi vielle qu’Obatala et qu’elle aurait perdu, pour son puissant caractère son hégémonie sur le monde alors qu’elle était la plus puissante.

C’est une Orisha qui quand elle punit, est assez inflexible bien qu’elle se soit souvent montrée comme une mère compréhensive et aimante, elle a des dons de divination excellent, en premier elle a volé l’Ekuele d’Orula qui par la suite lui a remit les Cauris pour faire les tirages; Elle est reconnue comme la propriétaire des eaux et la source de toute vie.

L’étymologie de son nom vient de Yorùbá Yemòjá (Yeyé: mère – Omo: fils – Eyá: Poisson), qui signifie littéralement mère des poissons et selon la croyance, elle est la mère de tous car nous nageons comme des poissons dans Le placenta de notre mère.

Selon les croyances de la Santería, lorsque ses enfants l’appellent, ils doivent toucher le sol, puis embrasser le bout de leurs doigts. Les symboles qui la représente son : un soleil, une lune, une ancre, une ceinture de sauvetage, de deux rames, d’une étoile, d’une clé, d’un bateau et de 7 bracelets en argent.

Son réceptacle est une soupière bleus et blanche contenant les Otá ou elles vivent dans l’eau; Les aliments les plus souvent offerts sont des douceurs à la noix de coco, des fleurs, des pastèques, le gombo avec des boules de bananes vertes ou ignames, des oranges, des bananes,des petites crettes minuscules, entre autres. Quant aux animaux à sacrifier, ce sont généralement un canard, une chèvre, un bélier, un coq…

Elle est également très contente quand on lui offre des roses et de fait, quand ses enfants sont malades, ils devraient apporter un panier de roses blanches au bord de la mer et de là l’appeler pendant qu’ils jettent les roses dans l’eau.

Parmi les objets de pouvoir de cet Orisha, on trouve l’Agbegbe, sorte d’éventail fait de plumes de canard ou de paon et décoré de nacre et de coquillages; ainsi qu’un objet fait avec des crins de queue de cheval avec des perles bleues et blanches; et une cloche avec laquelle on l’appelle.

Les enfants de Yemayá se distinguent par leur caractère volontaire, leur force et leur rigueur. ils peuvent aussi parfois être impétueux, maternels ou paternels et arrogants, avec un caractère changeant comme la mer, de sorte qu’au moment où ils semblent être calmes, soudainement ils changes. En de nombreuses occasions, les hommes ont généralement une attitude efféminée ou nuancée. Ce sont aussi des gens qui aiment le luxe, la magnificence et on tune grande estime de soi.

 

Caractéristiques de l’Orisha:

-Noms: Yemanjá, Yemaja, Yemaya Olokún

-Pour la saluer: Omío Yemaya Omoloddé! Yemaya Ataramawa!

-Son chiffre: 7 et ses multiples

-Sa Date: 7 septembre

-Sa Couleur: bleu

-Jour de la semaine: samedi

-Se Sincretise avec: Vierge de Regla

 

                                                                                                         

Tel / Whatsapp: 00229 91486697
Mail: professeur.nabil@outlook.fr

Sites

http://aidegratuite.canalblog.com
https://sites.google.com/site/mediumvoyantpapanabil/
http://voyancepure.onlc.eu/

 https://mediumvoyantnabil.wordpress.com/